Festival

FESTIVAL DES ANCÊTRES

La connaissance qui n’est pas transmise est une perte pour l’humanité entière !

 

Une reussité totale

Le choc des civilisations a provoqué ces dernières années de nombreux débats sur la scène internationale ravivant les questions existentielles sur l’identité des peuples.

 

En refusant le schéma hégélien de la lecture de l’histoire humaine, le festival des ancêtres de 29 juin au 1 juillet s’est attelé à élaborer, pour la première fois en Suisse, un projet global qui présente les fondements de la société humaine d’aujourd'hui en abordant une trilogie : Oui sommes-nous ? Pourquoi sommes-nous la ? Ou allons-nous ?

 

Le festival des Ancêtres 2017 apporte une précieuse contribution à la compréhension entre les peuples sans nuire à ce désir d’identité culturelle à préserver. Mais l’identité culturelle et dialogue doivent fonctionner de pair afin d’échapper au conflit des civilisations à l’échelle nationale mais aussi internationale.

 

La démarche fédératrice locale, nationale et internationale de la Conference des Femmes Africaine s’est faite avec une vision solidaire et partagée de notre héritage constituant ainsi l’axe principal de la compréhension du fait pluriculturel et civilisationnel.

 

La Conference des Femmes Africaine poursuivra donc dans la décennie à venir afin de ne pas rater le chemin de la coexistence pacifique, mais surtout pour encourager et promouvoir le bon vouloir de vivre ensemble, car les peuples ne s’acceptent mieux qu’en se connaissant réciproquement.

 

Rien de grand ne se constitue sans le sentiment d’appartenance à un espace culturel commun. Il est aujourd’hui nécessaire, voire urgent, d’offrir aux populations locales des outils culturels qui les aident à mieux se comprend, a mieux découvrir leur espace commun, contribuant ainsi à l’appropriation positive de leur histoire, de leur évolution, de leur civilisation, pour aller vers une reconnaissance culturelle.

 

Le festival des Ancêtres dévoile son sacré caractère !

Accueillant, créatif, original, passionnant, aventurier, féminin, curieux … Les qualificatifs pour décrire le festival des Ancêtres de la COFAS, qui aura lieu du 29 juin au 1er juillet 2017, sont sans nul doute nombreux et pluriel !

 

Cette 12e édition de la Conférence des Femmes Africaines vous invite à vivre une aventure unique, en vous plongeant dans des univers riches et singuliers, à sortir des sentiers battus pour découvrir et explorer des mondes insoupçonnés, à vous émerveiller des mille et un tours que la culture et la femme Africaine a toujours dans son sac. Ceci est une immersion totale dans un festival de caractères. Un festival qui vous ressemble, évidemment un festival à ne pas manquer!

 

En Afrique, c’est la danse qui est au commencement de toutes choses. Si le verbe l’a suivi, ce n’est pas le verbe parlé, mais le verbe chanté, rythmé. Danser, chanter, porter des masques constituent l’art total, un rituel pour entrer en relation avec l’invisible et créer le visible .

 

Il faut perpétuer les œuvres de nos ancêtres...

Nous sommes et appartenons tous à l’Afrique. C’est le lieu où prend naissance l’humanité ; en quelque sorte, l’école enfantine, où nous avons tous appris à marcher, à parler, à jouer, à aimer.

 

Notre vie de tous les jours est fondée sur le talent pour l’innovation, talent qui premièrement, a servi à fabriquer des outils de pierres en Afrique de l’Est, il y a 3 millions d’années. Par cet humble commencement, nous avons colonisé l’univers, bâti des civilisations et voyagé dans plusieurs autres sphères de l’existence, même dans la lune !

 

Le fil qui nous relie à nos ancêtres africains est étendu à travers des milliers de générations, mais celui-ci nous attire au plus profond de notre cœur, quand nous nous laissons émerveiller par un paysage, par la faune, la flore et par le peuple du continent africain.

 

L’Afrique est énorme, elle est beaucoup plus grande que ne le pense la plupart des gens. Toute la surface de l’Amérique continentale peut confortablement rentrer dans les régions du Sahel, laissant place au reste du continent, de la Chine, de l’Inde, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine et toute l’Europe !

 

L’Afrique ne se résume pas seulement à sa taille, elle est la plus vieille et la plus stable des continents. Sa forme basique si solide est aussi âgée que la terre elle-même. Bien que les régions côtières africaines ont été explorées, l’intérieur de ce continent quant à lui, reste mystérieux, un autre « monde » où l’on assume que les habitants sont primitifs et sont dans l’attente des bienfaits de la civilisation, pour se révéler.

 

Ce qui a produit comme résultat persistant, une Afrique mal comprise, mal connue et abusée par le reste du monde. Encore de nos jours, beaucoup de gens ne connaissent pas et ne sont pas conscients de la dette de l’humanité envers l’Afrique. N’oublions jamais qu’aussi longtemps que l’esprit humain continuera son exploration de notre univers, son âme restera éternellement attachée à l’Afrique.

 

À la fin de la colonisation impérialiste, l’Afrique est devenue la domestique du monde, aujourd’hui elle est le grenier du trésor du monde ! Au premier regard, on pense que la culture nous sépare ; les Peules du Vikings, les pêcheurs du paysan ; les Nomades du chef d’entreprise, l’Africain de l’Européen – mais ces différentes cultures ne sont que les différentes expressions des talents que nous partageons tous : les talents de l’adaptation, de l’innovation et de création.

 

Des talents qui ont pris naissance en Afrique, il y a des millions d’années. Cet héritage partagé nous confère un sens universel d’humanité. Nous sommes tous d’appartenance africaine.

Parce que le succès des projets dépend des femmes et hommes qui les composent.

Je suis vraiment convaincu, d'après mon expérience, que les femmes, en Afrique et partout dans le monde, peuvent et doivent jouer un rôle clé et doivent être plus en position de leadership.

Le potentiel des femmes africaines est énorme et la Conférence des Femmes Africaine est un bon instrument pour renforcer ce potentiel!

 

Les femmes sont la force la plus puissante que nous pouvons utiliser pour améliorer l’économie. Mais elles font face à un certain nombre d'obstacles à l'inclusion financière.

 

COFAS et ses partenaires travaillent dans plusieurs pays, à la mise en place des programmes novateurs et complets, qui donnent aux femmes et aux femmes entrepreneurs un accès vital aux capitaux, aux marchés, à l'éducation et à la formation.

L’Arbre à palabres : Symbole de démocratie

 

Tout au long du Festival, avec un accueil extrêmement positif, les conferences, table rondue, formations, des ateliers seront organisés en petits groupes afin de confronter les participants à la réalité, et de leur donner la possibilité de proposer des stratégies et d'établir des relations et des réseaux.

 

La vie est un mouvement

Paroles de Vie

 

Marque personnelle

Je parle davantage de la marque personnelle - en ce qui concerne votre identité, ce que vous défendez et, en fin de compte, ce qui vous rend unique en tant que facteur clé de votre différenciation et de votre façon de réussir.

Cela, je crois, est un aspect très important pour nous en tant que femmes africaines pour embrasser qui nous sommes, d’où nous venons et nos aspirations.

C'est ce qu'est la marque personnelle, car nous sommes tous des marques marchant, nous nous représentons et nous donnons quelque chose aux gens de se souvenez de nous après ! - Lisa Chuma

La Haine

Tu dois te mettre debout pour quelques choses, tu dois vivre pour quelques choses et tu dois être prêt à mourir pour quelques choses !

Nous ne devons pas haïr ceux qui nous ont fait du mal, parce que dès que nous nous comportons comme eux, nous devenons comme eux, et c’est cela le but de leurs acharnements sur nous. Ils veulent que nous devenions comme eux. - Rosa Parks

 

Encouragement

Peu importe ce que les gens disent de vous

Peu importe la force de pression que vous subissez

Peu importe l'influence que vous avez

Peu importe l’intensité de la faim qui vous mord

Ne vous laissez jamais enlever votre fierté et votre dignité.

Soyez inspiré et inspirez les autres

Découvrez le meilleur en vous et aidez les autres à se découvrir

Vivez positivement dans un état d'esprit pur

Croyez toujours que c'est bien et ça ira bien

Aujourd'hui, est un nouveau jour pour élever votre cœur et votre esprit.

Commencez chaque jour avec une affirmation positive et elle va croître à l'intérieur de vous et fleurir en quelque chose de merveilleux. Le pouvoir est en vous!

 

Aucun femme n’est une île!

L’idée n’est pas nouvelle puisqu’en 1624, John Donne publiait son célèbre texte « No man is an island » (Aucun homme n’est une île). Quelques années après le décès de sa bien-aimée, le poète se remettait d’une grave maladie et méditait sur le sens de l’interconnexion :

Aucun homme n’est une île,

un tout, complet en soi,

tout homme est un fragment du continent,

une partie de l’ensemble.

Il est temps de voir les choses différemment!

 

Des explications simplistes et erronées

Depuis toujours, les humains se sont demandé d'où viennent les différences entre les peuples. Le plus souvent, ils répondent: «C'est la race, ils ont cela dans le sang.» En réalité, ce n'est pas vrai. Historiquement, bien sûr, il y a toujours une relation entre race et culture, car les différences raciales sont apparues et ont été perpétuées à des époques d'isolement culturel relatif.

 

Cela veut dire, entre autres, que l'Orient, l'Afrique et l'Europe occidentale diffèrent quant à la culture. Pourtant, il y a tellement de contradictions qui apparaissent quand on examine les choses d'un point de vue historique qu'il devient impossible de prendre au sérieux toute théorie qui donnerait une base raciale aux civilisations. Les habitants du nord de l'Inde sont des Caucasiens (malgré leur peau sombre) tout comme les Européens, mais leurs cultures sont très différentes. Les Afro-Américains ne partagent pas la culture de l'Afrique occidentale (d'où venaient la plupart de leurs ancêtres). Il sera aussi difficile à l'un d'entre eux de s'adapter à la vie africaine qu'à un Américain blanc moyen.

 

En fait, cela lui serait plus difficile, sans doute, car ses problèmes d'adaptation seraient mal compris à la fois par les Africains et par les Occidentaux. En réalité, les diversités de races et de cultures coïncident souvent, mais il n'y a aucune relation de cause à effet entre elles, sinon qu'une isolation culturelle pourra avoir renforcé des caractères raciaux et que, peut-être, jusqu'à un certain point, les différences raciales ont indirectement contribué à augmenter les oppositions culturelles en limitant le nombre des mariages interraciaux.

 

La tentative d'explication de la diversité culturelle par les différences raciales ayant échoué, on a essayé de tout expliquer par la géographie. Là encore, quoique cette théorie puisse sembler séduisante au premier abord, les conclusions auxquelles on parvient par cette méthode sont, le plus souvent, entièrement fausses.

Exposition

"Il était une fois". Sagesse des savanes, proverbes des forêts, Patience des déserts, les contes africains multiples et multiformes. Enseignent le bestiaire, les relations humaines, le fantastique, le merveilleux, les esprits, le bon sens, la justice, la morale. Ils racontent l’Afrique séculaire et urbaine.

A PROPOS DE COFAS

 

La COFAS, novatrice et pionnière, affirme la culture comme fondement même d’un développement humain durable.

 

Inspirées par le défi de la promotion d’un monde multiculturel, qui appelle au dialogue des cultures, les fondatrices de la COFAS soulignent l’importance de la diversité culturelle comme source de tolérance et de rapprochement entre les peuples.

 

CONTACTEZ LE SECRÉTARIAT

 

COFAS

35 Chemin de la Marnières

2068 Hauterive. NE

Switzerland

 

E. info@cofas.ch

W. www.cofas.ch

COFAS © Tous droits réservés 2005-2017