Projets

L’autonomisation des femmes Africaines?

Libre sont ceux qui créent des choses et des évènements, pas ceux qui copient, et libre sont ceux qui pensent et agissent, pas ceux qui obéissent.

Avez-vous déjà posé la question

Comment les autres me perçoivent-ils? OU Comment les gens perçoivent-ils mon entreprise?

 

Quel que soit votre service, votre entreprise ou le poste que vous occupez, cette question est légitime. Vous aimeriez mettre toutes les chances de votre côté en démontrant vos compétences, votre intégrité et la qualité de vos services, offrir une image professionnelle.

 

Sachez que vos manières et votre savoir-être avec autrui peuvent influencer avantageusement ou au contraire, désavantageusement les négociations d’un contrat, une entrevue d’embauche ou l’obtention d’une promotion.

 

La première impression joue un rôle primordial dans la confiance et la crédibilité accordées à un individu.

 

Le savoir-vivre plaît… En faisant preuve de considération et de délicatesse, tout devient plus facile.

 

L’estime de soi et le plaisir d’être en relation augmentent. Les bonnes manières sont très aidantes, quelle que soit la circonstance. Dans le milieu de travail entre patron et employé, entre collègues, à l’étranger ou lors de repas d’affaires… Bref, les bonnes manières constituent une valeur ajoutée à votre carrière, à votre entreprise, à votre vie en général.

 

C’est lorsque l’on connaît les fondements de l’étiquette et du savoir-vivre que l’on peut en intégrer ses règles facilement et simplement.

 

"Laissez-vous entrainer dans le monde de poésie et de fraicheur qu’est l’étiquette. Vous verrez, les résultats sont fascinants."

 

Vous avez des questions? Écrivez-nous

 

Le secret du succès ...

Pourquoi s’offrir une formation ou un coaching avec les techniques de CHANGEZVOUS?

  • Pour plaire et séduire
  • Pour offrir une image professionnelle
  • Pour mettre les autres à l'aise (et l’être soi-même)
  • Pour inspirer confiance et respect
  • Pour augmenter la confiance en soi
  • Pour être plus humain et avoir plus de plaisir

 

Mais surtout, pour être la personne avec qui l'on aime travailler ou faire des affaires. Intérioriser les règles de l'étiquette et la politesse de façon à ce qu'elles fassent partie de nous, qu'elles deviennent une seconde nature. Lorsque l'on maîtrise bien ces règles, nos relations avec les autres s'épanouissent pour être plus agréables et plus profitables.

 

Les bonnes manières précèdent les bonnes relations... en fait, elles y mènent.

 

COFAS - Solidarité

Projets:

Participez en TROIS étapes !

 

COMMENCEZ MAINTENANT !

Réfléchissez à la manière dont vous pourriez promouvoir l’autonomisation des femmes africaines,

le bien-être, l'égalité, l'économie solidaire, initiatives de paix, développement durable et concevez

Un projet qui pourra se concrétisez dans votre pays d’origine.

 

PARTICIPEZ !

Téléchargez et envoyez-nous votre idée par email afin qu’il soit consulter sur notre site Internet pour favoriser la participation à votre projet et lui donner de la visibilité dans toute l’Europe !

Faites la publicité de votre projet et faites le connaître sur les réseaux sociaux (facebook, twitter etc.)

 

AGISSEZ !

Tous les projets et initiatives inscrits se dérouleront pendant la semaine du 30 juin au 7 juillet !

 

Ne cessez jamais de croire en vous-même !

DEVENEZ LE CEO DE VOTRE PROPRE VIE!

12.07.2017

Devenez le CEO de votre propre vie !.

 

 

15.09.2017

Agir ENSEMBLE.

 

Il sera question de bousculer des normes sociales, des attitudes et habitudes contraires à un bien-être des femmes et des filles, à un développement solidaire, partagé et durable.

 

Notre souhait, c’est de pouvoir capitaliser les riches expériences accumulées, de valoriser les nombreuses compétences qui existent, ainsi que les différentes opportunités qui se présentent, pour parvenir à la création d’une plateforme pluridisciplinaire autonome de formation, de recherche et de développement pour la valorisation des ressources de la Femme Africaine dans le Diaspora, avec la pleine implication des dépositaires des savoirs interculturelles et entrepreneuriales.

21.10.2017

Santé & Economie

 

 

ENTREPREUNEURIAT DES FEMMES AFRICAINES DANS LA DIASPORA

 

Les entrepreneurs sont des "découvreurs" toujours à l'affût de nouvelles opportunités ;

Des "évaluateurs" dotés d'une faculté de jugement en matière d'organisation économique ;

Ou encore des "exploitants" de nouvelles opportunités, mettant en œuvre de nouvelles combinaisons et la destruction créatrice qui en résulte.

 

La littérature empirique dégage comme constat général que les entrepreneurs présentent des caractéristiques singulières :

-Ils sont plus enclins que d'autres à prendre des risques,

-sont capables de mener à bien de nombreuses tâches différentes (ce sont des "hommes/femmes aux talents multiples",

-et peuvent s'appuyer, par héritage ou du fait de leurs efforts personnels, sur des réseaux sociaux solides et efficaces.

 

Les défis :

Les femmes africaines dans la diaspora constituent l'une des principales ressources inexploitées de l'entrepreneuriat pour leurs pays d’origine ainsi que les pas d’accueil. On ne sait que peu de choses sur l'importance économique de l'entrepreneuriat féminin africaine, les instruments politiques efficaces pour le développer et les effets sur l'ensemble de l'économie d'une plus forte participation des femmes africaines à l'activité entrepreneuriale.

 

La stratégie de développement de l'entrepreneuriat féminin était traditionnellement axée sur l'égalité, l'autonomisation des femmes et l'inclusion sociale. Ce n'est qu'au cours des dernières années qu'il est clairement apparu que les femmes entrepreneurs créent des emplois pour elles-mêmes et pour d'autres et "peuvent apporter à la société des solutions différentes de la gestion, de l'organisation et du traitement des problèmes des entreprises ".

 

Notre initiative n’est pas seulement pour analyse l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'emploi, l'éducation et l'entrepreneuriat dans les pays d’accueil des femmes Africaines dans la diaspora, ainsi que dans les économies de leurs pays d’origine.

 

Ces travaux devraient constituer un socle de connaissances solide venant étayer les décisions politiques, décisions prises jusqu'à présent sur la base de faits anecdotiques et d'études purement nationales.

 

L'objectif ultime est de quantifier, dans toutes ses dimensions, l'écart entre l'entrepreneuriat masculin et féminin et d'en chercher des explications pertinentes grâce à des analyses comparatives pour mieux cerner les motivations incitant à créer une entreprise, les stratégies de gestion et les contraintes et difficultés rencontrées.

 

Considérant aujourd’hui que le développement de l'entrepreneuriat féminin africain est une condition importante pour générer une croissance intelligente, durable et inclusive. C'est aussi un moyen de répondre aux nouveaux défis économiques, de créer des emplois et de lutter contre l'exclusion sociale et financière.

Sachant aussi que l'impact de la crise financière et économique mondiale incite à donner à l'entrepreneuriat féminin et au travail indépendant un rôle plus important dans les politiques de développement économique et social des pays Africaines.

 

Nos réponses :

-Nous voulons offrir des outils à encourager l’entrepreneuriat des femmes Africaines dans la diaspora et le travail indépendant en fournissant une aide financière et des services de mentorat et de formation.

 

-Encourager l’entrepreneuriat féminin dans l'agenda politique de développement au niveau national de chaque pays d’origine des femmes africains dans la diaspora

 

-Saisir les situations réelles et les multiples visages des femmes entrepreneurs dans une sélection de pays en développement

 

-Fournit de nouvelles données empiriques sur les déterminants de la performance de l'entrepreneuriat féminine.

 

-Fournit des formations à l’entrepreneuriat et des services de conseil aux femmes qui veulent créer leur entreprise.

 

-Enfin, proposer une feuille de route politique, et socioéconomique basée sur les leçons apprises de méta-analyses sur l'efficacité des programmes d'entrepreneuriat.    

 

Femmes Africaines Entrepreneurs 3.0

 

Description :

Le projet Femmes Africaine Entrepreneurs veut fournir des formations, accompagnement à l’entrepreneuriat et des services spécialisée de conseil aux femmes Africaines qui veulent créer leur entreprise. Nous fournissons en outre des formations aux jeunes qui souhaitent devenir formatrices en création d’entreprise.

 

Contexte :

Les marchés Africaine, particulièrement sub-saharienne du travail fait face à plusieurs obstacles structurels. La population décline dû à la migration et on constate un décalage croissant entre l’offre et la demande de compétences sur le marché du travail, la demande s’éloignant des secteurs traditionnels tels que l’agriculture pour privilégier les services et la création des valeurs. Bien que le taux de chômage ait peu augmenté durant la crise économique mondiale, celui des femmes africaines progressé d’avantage dans les pays Africains.

 

Problèmes abordé :

Nous avons constaté un manque de culture entrepreneurial chez les femmes Africaine dans la diaspora, ce qui contribue à l’écart entre les sexes visible au niveau des taux de travail indépendant et de création d’entreprise, en particulier dans les zones rurales.

 

Des recherches menées par nos expertes pour l’égalité des chances suggèrent que les femmes Africaines témoignent d’avantage d’intérêt pour la création d’entreprise, tant dans les zones rurales qu’urbaines et il est judicieux d s’appuyer sur cet intérêt pour stimuler la participation eu marché du travail et la création d’emplois.

 

Notre Approche :

Nous proposons quatre types de formations : Connaissance de Soi/Devéloppement personnelle, Création d’entreprise, Devéloppement d’entreprise, et Formation des formateurs. Les demanderesses soumettent un CV et une lettre de motivation expliquant leurs intentions, avant de participer à un entretien destiné à déterminer la viabilité de leur projet d’entreprise ou de leur potentiel de formatrice.

 

Les participants sélectionnés doivent signer un contrat qui les engage à assister à toutes les sessions de formation et à participer à un concours de visions/plans d’affaires à la fin de la session si elles comptent créer une entreprise.

 

Notre programme de formation est conçu par un réseau de chercheurs et de professeurs expérimentés issus des institutions et des hautes écoles partenaires et s’articule autour de supports qui ciblent les besoins des femmes Africaines et de la collectivité locale.

 

Une partie importante de notre programme de formation de trois mois (six mois pour les formatrices) réside dans la participation de modèles féminins locaux, régionaux et internationaux ayant réussi, ce qui est une source de motivation et d’inspiration pour nos participants et facilite l’apprentissage entre pairs.

 

Au terme de la formation, les participants qui souhaitent lancer leur entreprise soumettent un plan d’affaires à une compétition régionale des «Visions d’Affaires» et peuvent assister au Gala de l’entrepreneuriat féminin Africaine, lors duquel les subventions sont octroyées.

 

Femmes Africaine Entrepreneurs organise ses formations pour des femmes Africaines chefs d’entreprise dans sept centres internationale par des institutions de formations partenaires : en Côte d’Ivoire, Suisse, France, Mali, Sierra - Leone, Burkina-Faso et Allemagne.

 

Impact :

À ce jour, nos formations ont été dispensée à 870 bénéficiaires, avec à la clé la création de 200 nouvelles entreprises. Sur ces 200 entreprises, 87 ont reçu des subventions dans le cadre du concours « Mon Visions d’Affaires ». En outre, 35 nouveaux emplois de formation ont été créés.

 

Facteurs de réussite :

Le recours à des modèles à suivre et l’apprentissage actif permettent de motiver les entrepreneurs et de renforcer leurs compétences entrepreneuriales. Les concours des plans d’affaires à la fin de la session de formation servent également à motiver les jeunes femmes car elles peuvent gagner de l’argent pour réaliser leur projet

Favoriser l’accès à l’entrepreneuriat pour les personnes migrantes

 

Notre projet est à vocation à accompagner les personnes migrantes dans leur projet professionnel mais aussi plus largement à créer un écosystème favorable à l’épanouissement de ces projets, afin de favoriser le vivre-ensemble et la création de richesse et d’emploi.

 

COFAS AGIR cherche ainsi à :

 

-Mettre en relation des entrepreneurs avec des experts de la société d’accueil

-Accueillir et orienter ces entrepreneurs

-Déployer une incubation structurée et dédiée aux projets accompagnés

-Collaborer avec l’écosystème d’entreprises partenaires pour mobiliser les collaborateurs

-Former les entrepreneurs à la création d’un business model, de leur stratégie de communication etc…

 

 

VOUS AVEZ UN PROJET ENTREPENEURIAL ?

 

Vous avez envie ou être en train de créer votre propre emploi ? Votre association?

 

COFAS - AGIR vous conseille et vous oriente dans votre projet.

 

Rendez-vous lors de la permanence COFAS AGIR mercredi tout l’après-midi entre 13h00 à 20h00 au Salle Polyvalent de CFF, Gare de Neuchatel et sur la France, à Montpellier.

 

LA BOITE A OUTILS, incubateur de COFAS AGIR accompagne les porteurs de projet bénéficiant d’une protection nationale et internationale ou toute personne développant une activité contribuant au vivre-ensemble avec les personnes migrantes. Ne ratez pas notre prochain appel à candidature pour la promotion d’entrepreneurs !

 

Notre projet offre un accompagnement pour les porteurs de projets migrants souhaitant développer leurs idées et lancer leurs activités.

 

Dans le cadre de ce projet, COFAS et ses partenaires proposent :

 

-Des laboratoires d’innovation de deux jours (ateliers créatif pour développer ses idées et booster son projet en groupe)

-Des cycles de formations en journée ou le soir avec l’équipe de formateurs et des experts (en anglais et français)

-Des manuels de formation offerts (disponibles en français, anglais et arabe.

 

Orientation à l’entrepreneuriat

Pour créer, préciser et challenger son idée de projet, pour comprendre ce que veut dire « etre entrepreneur » et « découvrir l’environnement entrepreneuriat en Suisse et en Europe.

 

Introduction au Business Plan

Pour passer de l’idée au projet, découvrir les différentes étapes d’une Business Plan (études de marché, marketing, formes juridiques, prévisionnels financiers, etc) et préparer son lancement.

 

Incubation de 7 mois

Pour accélérer, faciliter et sécuriser le lancement de son projet avec la mise en réseau avec des experts et professionnels

Contactez-nous pour en savoir plus !!

 

VOUS SOUHAITEZ IMPLIQUER VOTRE ENTREPRISE ?

 

Organisez un EUREKA DAY !

Il s’agit d’un atelier créatif, collaboratif et de team building, animé à la fois par des membres de l’équipe de COFAS et une entrepreneure.

 

Pendant toute une journée, au travers des méthodes PENSES CREATIF, vos collaborateurs conseilleront les entrepreneurs tout en découvrant des projets uniques et inspirants.

 

Pour plus d’information, contactez-nous par email!

S'OUVRIR AU SAVOIRS

 

Les occidentaux disent que :

près de 50% de nos population vit dans la pauvreté,

un grande partie est analphabète.

Les choses avancent lentement…

 

Mais le changement est déjà en route,

les choses se transforment,

les femmes de la COFAS sont à l’avant -garde de cette révolution en Afrique !

 

Le renforcement de l’égalité et les droits des femmes et des filles en Afrique

 

En tant qu’un des objectifs stratégiques que la COFAS poursuit dans le cadre de son projet dans les pays d’origines des Femmes Africaine en Suisse. Dans la mise en œuvre de cette stratégie, la COFAS se mobilise également au niveau international pour l’autonomisation et la promotion économique et sociale des femmes et des filles en milieu rural.

 

Les femmes des zones rurales représentent près d’un quart de la population mondiale. Elles assument une fonction sociale importante au sein de leur communauté et jouent un rôle essentiel dans les processus de production agricole.

 

Leur sous-représentation est cependant flagrante aussi bien dans les organes décisionnels politiques qu’aux postes de direction des organisations agricoles. Cependant c’est très urgent de souligner l’importance d’un accès sans restriction des femmes à de telles instances et primordial que les femmes puissent y participer activement à l’élaboration des décisions et que les barrières sociales susceptibles de les en empêcher soient surmontées.

 

Nos recherches et diverses expériences sur le terrain nous a montré que l’amélioration des droits des femmes en matière d’usage des ressources naturelles et de propriété foncière renforce leur statut au sein du foyer et donc au sein de la communauté, ce qui augmente leurs chances de jouer un rôle majeur dans la politique et l’économie.

 

Le respect de l’égalité entre femmes et hommes est une priorité de nos engagements et le renforcement de l'indépendance politique, culturelle et économique des femmes et la lutte contre toute forme de violence à l'égard des femmes et des filles sont au cœur de la stratégie de la COFAS depuis 12 ans !

 

La Conférence des Femmes Africaines Internationale s'engage également en faveur de l'autonomisation des femmes en milieu rural, celles-ci jouant un rôle essentiel dans la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté par leur contribution importante à la production agricole et à l’économie rurale.

 

Dans de nombreux pays d’où viennent les femmes qui se sont constitué la COFAS, les droits d'usage et les droits de propriété foncière réservés aux femmes sont restreintes et elles ont un accès limité aux nouvelles technologies, à la formation professionnelle agricole et aux services financiers.

 

Ce pourquoi nous avons décidé en priorité de s'engage à renforcer les droits fonciers des femmes en milieu rural et à leur assurer une égalité d'accès aux ressources naturelles, au savoir-faire technique et aux services financiers afin qu'elles puissent se professionnaliser et commercialiser plus efficacement leur production agricole.

 

Sachant que les femmes Africaines jouent un rôle socioéconomique très important dans l'agriculture et ces femmes représentent près de 67% des personnes actives dans le milieu agricole, où elles accomplissent de multiples tâches au sein du ménage et sur l'exploitation, tout en assurant l'éducation des enfants et les soins à domicile, en plus de leur activité professionnelle extérieure.

 

C'est pourquoi la Conférence de Femmes Africaines et ses partenaires institutionnelles et les milieux intéressés s'efforcent de faire prendre conscience de l’importance du rôle des femmes en milieu rural et des défis particuliers auxquels elles sont confrontées dans le monde agricole, notamment en ce qui concerne leur statut juridique et leur sécurité sociale.

 

Nous voulons concentrer sur la participation de la société civile et la représentation des femmes, l'égalité des droits d'accès à la terre, l'inclusion financière en tant que moyen pour accéder à l’indépendance économique, l’organisation des unions des paysannes et des femmes rurales et la reconnaissance du travail domestique et non-rémunéré.

 

Éducation de base et formation professionnelle

 

Une bonne éducation est à la base du développement personnel de tout individu et du développement économique et social de toute société. L’éducation contribue à réduire la pauvreté et les inégalités et à stimuler la croissance économique.

 

Le projet de la COFAS - EUREKA est de poursuit l’objectif d’une éducation de qualité et accessible à tous les âges de la vie des femmes et des filles en s’impliquant dans deux secteurs prioritaires: l’éducation de base et la formation professionnelle ou des métiers.

 

L’éducation est essentielle pour concevoir un développement durable qui repose sur la cohésion sociale et la paix dans toute société. L’objectif d’une éducation de qualité et accessible, sans discrimination, à tous les âges de la vie est le quatrième de la liste des Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030.

 

Cet objectif est – avec celui d’un travail décent pour tous dans le cadre d’une croissance économique soutenue et l’objectif d’une élimination de la pauvreté au milieu rurale en Afrique. En tant que vecteur de prises de conscience, l’éducation peut également contribuer à améliorer les pratiques sanitaires, à défendre l’idée d’une production agricole responsable ou encore à sensibiliser les populations aux effets du changement climatique.

 

Il y a un vrai besoin de renforcer les systèmes éducatifs dans nos pays d’origines qui sont parfois en développement ou en transition. Nous voulons assurer un accès à l’éducation qui est tout aussi indispensable dans les contextes des inégalités.

 

Le développement des projets de qualité en éducation de base et en formation professionnelle sont deux composantes interconnectées et complémentaires. Elles ne le sont pas seulement dans une perspective linéaire d’apprentissage.

 

En fonction des besoins et des contextes, des modules d’éducation de base et de formation professionnelle gagnent parfois à être proposés simultanément pour offrir un maximum de chance aux jeunes de s’intégrer professionnellement, avec à leur actif un bon socle de compétences de base.

 

Nous voulons promeut et accompagne des projets d’éducation de base adaptée aux besoins de nos populations, de qualité et accessible au plus grand nombre. Nous aimerions travailler avec les autorités publiques et le secteur privé permet de développer des offres de formation adaptées aux besoins du marché. Plus de jeunes peuvent ainsi trouver un emploi décent et contribuer au développement de leur pays et le Continent.

 

L'objectif principal de nos actions et programme est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des hommes, des femmes et des enfants dans les régions et pays que nous choisissons de s’impliquer et tant que des Africaines engager dans le Continent pour le développement, la paix et la croissance économique.

 

L’enjeu est d’amener les autorités locales à assumer leurs responsabilités envers leurs citoyens (hommes, femmes et enfants) à travers la promotion de l’économie locale, la lutte contre toutes formes de la violence, l’opérationnalisation de politique d’aménagement, le renforcement du leadership féminin et la mise en place de conditions-cadres favorisant respect de l’égalité de gendres.

La personne qui a réellement du CRAN est celle qui est ASSEZ fort pour TRIOMPHER de son RESSENTIMENT pour adopter un mode de vie CONSTRUCTIF, pour aider le plus possible les gens et pour RÉUSSIR sa vie avec le MEILLEUR d’elle-même.

A PROPOS DE COFAS

 

La COFAS, novatrice et pionnière, affirme l'éducation, la santé et la culture comme fondement même d’un développement humain durable.

 

Inspirées par le défi de la promotion d’un monde multiculturel, qui appelle au dialogue des cultures, les fondatrices de la COFAS soulignent l’importance de la diversité culturelle comme source de tolérance et de rapprochement entre les peuples.

CONTACTEZ LE SECRÉTARIAT

 

Conférence des Femmes Africaines

COFAS

 

www.cofas.ch

info@cofas.ch

 

COFAS © Tous droits réservés 2005-2019