Santé

 

Femmes migrantes, santé, intégration socioprofessionnelle et cohésion sociale

 

LA BEAUTÉ DIVINE AU CŒUR DE L’ESPRIT DES FEMMES AFRICAINES

 

La beauté exige des soins particuliers, il faut l’entretenir, la perfectionner, nous dirons presque la cultiver et la faire éclore. L’histoire de la beauté des femmes africaines est intimement liée à l’histoire de la rencontre du continent avec le reste du monde.

 

Ces femmes, qu’il s’agisse de celles qui sont restées en Afrique ou celles qui ont été vendues comme esclaves ont subi beaucoup de changements de mode de vie et ont du s’adapter à de nouvelles façons de vivre pour être acceptées dans les nouvelles sociétés. Depuis l’Antiquité ces femmes ont toujours su prendre soin de leur beauté malgré les conditions de vie limitées.

Être belle en Afrique revêt des significations importantes qui remontent au temps des grands royaumes et de l’époque nubienne et égyptienne.

Les rituels de beauté ont une place très importante pour ces femmes qui transmettent leur savoir de mère en fille. La perception du propre dans la beauté à une place capitale. En effet, elles utilisent des soins naturels de beauté de manière à se procurer une hygiène parfaite. Le continent africain étant très chaud et poussiéreux, sentir bon, se laver, avoir une belle peau est synonyme de propreté mais aussi de beauté.

 

C’est une façon pour elles de se mettre en avant et se sentir désirable et belle. Elles gardent leur rituel de beauté propre à leur ethnie, peuple ou culture.

Le visage est la première chose que nous offrons aux regards extérieurs et au monde. La couleur de la peau constitue un marqueur identitaire. Cette couleur, plus que tout autre marqueur de nature biologique a longtemps marqué les imaginations et construit des appartenances sociales rigides. Sur elles s’inscrivent les émotions, les marques du temps.

 

Être belle, c’est créer une harmonie entre le dedans et le dehors. Les soins naturopathiques auront pour objet de découvrir le plaisir des soins grâce à des actifs et des techniques esthétiques, cela de façon à aider ces femmes à révéler et sublimer leur beauté. Prendre soin de soi, en faire un rituel, s’apprécier davantage, se rendre hommage est l’une des priorités à développer pour les femmes africaines.

 

Programme de soins

 

Anatomie de la peau Africaine

Qu’elle soit cannelle, miel ou ébène, la peau noire possède un système tissulaire épais, tonique et bien vascularisé, le temps qui passe n’y imprime presque pas sa marque. Les marques du vieillissement cutané tel que les ridules et les rides sont rares chez ces femmes qui paraissent souvent plus jeunes que leur âge. La mélanine constitue un écran naturel qui protège des rayons nocifs du soleil et freine leur vieillissement.

 

Néanmoins, malgré son aspect résistant, la peau noire est en fait extrêmement sensible. Le stress, les changements hormonaux, la pollution, l’eau calcaire, un trop fort ensoleillement ou une hygrométrie insuffisante sont autant d’agressions à contrer. Les glandes sébacées et sudoripares s’affolent. Des troubles cutanés sont engendrés, comme les lésions d’acné, de petites cicatrices, des irritations et inflammations qui peuvent entraîner des taches. Les risques liés à l’acné sont ces taches, car les peaux foncées cicatrisent mal, ce qui peut entraîner un épaississement de la peau et une surproduction de mélanine. C’est pourquoi les peaux foncées ont souvent un teint irrégulier et des taches.

 

La couche cornée n’est pas plus épaisse mais plus dense. La fonction barrière est moins efficace, ce qui entraîne une déshydratation plus facile avec une perte trans-épidermique en eau élevée. Elle desquame et prend un aspect grisâtre surtout en hiver. En effet elle supporte mal le froid et sous un climat tempéré, comme elle transpire peu, le système naturel d’hydratation se dérègle.

 

Elle relève donc de besoins spécifiques :

Un maintien est une bonne hydratation de la peau.

Une exfoliation régulière tout en douceur pour aider au renouvellement et la régénération des cellules.

Un contrôle des irritations, boutons, agressions cutanées qui occasionnent des hyperpigmentations et un teint parfois irrégulier.

 

Pour répondre à ces différents dysfonctionnements, il faut apporter des principes actifs naturels pour prévenir les maladies de la peau dans le temps. La naturopathie peut contribuer grâce aux lois de la nature au maintien d’une peau saine et en bonne santé.

 

Protocole de soin :

Les techniques de soin que nous décrivons ont pour but de régénérer, renforcer et ressourcer la peau à une échelle élevée de manière à préserver ces mécanismes d’auto-défense et d’auto-guérison.

A la fois délicate et sensible, cette peau noire nécessite un protocole de soin bien particulier.

Un traitement gommant doux afin d’exfolier les cellules mortes et retirer ce manteau de pollution qui ternit leurs peaux.

Ensuite des masques argileux dont le don est de vivifier, purifier les différentes crises de la peau.

Enfin des huiles végétales naturelles pour le maintien de l’équilibre hydrolipique de la peau et la lutte contre le vieillissement prématuré.

 

1) Le gommage et ses multiples bienfaits

L’épiderme noir est très épais et donc il a tendance à accumuler les cellules mortes qui ferment les pores de l’épiderme en les asphyxiant.

 

Il est donc important de les éliminer régulièrement. Les gommages exfoliants les plus utilisés sont composés de miel, sucre ou coco.

➢ Le gommage nettoie la peau en la débarrassant des saletés causées par la poussière et la pollution

➢ Il élimine les peaux mortes et stimule le renouvellement cellulaire

➢ Il supprime les excès de sébum et diminue les imperfections

➢ Il améliore l’élasticité de la peau

 

2) Traitement par les masques argileux :

Qu’elle soit verte, jaune, rouge, bleu, rose, grise ou blanche, ces argiles aux multiples richesses regorgent des minéraux qui leurs confèrent des propriétés à la fois apaisantes, régénératrices, purifiantes, cicatrisantes.

 

L’argile a la précieuse capacité d’absorber les toxines et de les retenir captives. Elle purifie la peau en favorisant la circulation du sang et elle nourrit l’épiderme en diffusant ses nutriments minéraux dans les cellules cutanées. En effet ces femmes sont sujettes à différentes imperfections cutanées. L’argile est un excellent remède pour alléger les troubles de leur peau tel que l’eczéma, les allergies, l’acné, les points noirs.

 

En naturopathie on retrouve différentes sortes d’argiles naturelles :

 

➢ L’argile verte : Elle se compose principalement de silice et d’aluminium. Elle a un pouvoir cicatrisant, anti-inflammatoire, absorbant, antiseptique et régénérant. Elle est indiquée pour les peaux normales à grasses, puisqu’elle a un effet régulateur de la sécrétion du sébum.

 

➢ L’argile blanche : douce et reminéralisante, elle favorise l’élimination des toxines. C’est une argile qui combat la fatigue des peaux ternes par excellence et donnera un coup d’éclat au visage. Elle est indiquée pour le type de peau, sèche, fragile et normale.

 

➢ L’argile rouge : riche en oligo-éléments, elle améliore la circulation sanguine. Elle redonne luminosité à la peau et un teint de pêche. Grâce à son action calmante, elle apaise les irritations, démangeaisons et rougeurs cutanées. Elle est indiquée pour les peaux normales, sèches, sensibles.

 

➢ L’argile rose : Elle redonne de l’éclat aux peaux fragiles. Elle est adaptée aux peaux délicates et sensibles, grâce à son pouvoir adoucissant.

 

➢ L’argile bleue : elle élimine les impuretés et autres toxines. La peau retrouve toute sa luminosité et un teint beaucoup plus net.

 

➢ L’argile grise : d’origine volcanique, elle est particulièrement riche en carbone organique non oxydé et en fer, silice, aluminium, magnésium, calcium, potassium. Elle est adaptée à tous les types de peau.

 

L’argile jaune : Riche en minéraux, elle est stimulante, relance et ré-oxygène les cellules tissulaires. Recommandée pour les peaux normales grasses et sensibles.

 

3) Les huiles végétales, un allié précieux pour la peau :

Les propriétés bénéfiques des huiles végétales sont connues depuis l’antiquité, elles nourrissent, protègent et hydratent la peau. Elles représentent une merveille de la nature au service de l’embellissement de la peau. En effet elles préservent le film hydrolipidique, coussin de la peau qui constitue une barrière défensive naturelle.

 

En Afrique Subsaharienne il existe une multitude d’huiles végétales naturelles. Nous nous sommes intéressés aux plus riches et efficaces telles que :

 

L’huile végétale de Baobab : cette huile très adoucissante et réparatrice est un soin efficace pour les peaux tiraillée, dévitalisée, déshydratée. Elle soulage les affections de l’épiderme et aide à prévenir les vergetures.

 

L’Huile végétale de melon du Kalahari : aux propriétés équilibrantes et émollientes, elle possède la capacité de réguler le sébum. Elle pénètre facilement dans la peau sans laisser un film gras et contribue également à apporter un teint lumineux.

 

L’huile végétale de Kpangnan : très riche en phytostérols, elle possède la capacité d’apaiser et de réparer les tissus cutanés.

 

➢ L’huile végétale de coco : très nutritive, elle aide à lutter contre le vieillissement prématuré par excellence.

Ce protocole de soin est bénéfique et peu coûteux pour ces femmes puisque les produits sont issus du sol africain. Il leur permet d’avoir accès à des soins naturels, pour retrouver l’estime de soi et la dignité.

 

UN CONCEPT UNIQUE POUR QUE CHAQUE FEMME, PUISSE ACCEDER AU BIEN-ETRE

 

S’il y a une femme qui se bat tous les jours pour apporter son aide au bien-être de la femme africaine, c’est bien Mme Rosa Melliti, Docteure en Naturothérapie et directrice d'un Centre de remise en forme et de thérapies douces à Montpellier, en France, pratique une nouvelle science médicinale pour le bien-être des femmes du continent africain, la naturopathie. Selon celle qui a écrit une thèse sur la prise en charge des femmes africaines par une approche naturopathique, cette science est fondée sur le respect des lois de la nature.

 

En réalité, explique-t-elle, il s’agit d’une des rares sciences qui vise à promouvoir la santé mais aussi de prévenir des maladies en éliminant leurs causes. D’après Mme Melliti, la promotion d’une pratique structurée de la naturopathie au cœur de l’Afrique peut offrir des possibilités pour l’éducation à la santé et au bien-être en perfectionnant les aptitudes indispensables à la vie. Revenant sur le bien fait de cette technique, Mme Rosa Melliti veut apporter aux femmes africaines une prévention primaire active ; un accompagnement thérapeutique et un soutien à l’auto guérison et une autogestion de la santé. En outre, elle précise que cette médecine a une interrelation et une complémentarité avec les autres médecines douces.

 

Cependant, souligne-t-elle, Naturothérapie a des fondements solides contrairement à certaines médecines douces. D’abord, énumère-t-elle, la Conception globale de l’être notamment, physique, énergétique, émotionnel, mental, Trans-personnel dont le « tout est supérieur à la somme des parties ». Mais aussi, une connaissance et respect de la force vitale de l’être. Il s’agit sur ce point du « bilan vital », qui n’est pas un diagnostic. Enfin, elle se fonde sur l’hygiène de vie à savoir alimentation, respiration, exercices physiques, gestion du stress et des émotions. « La pensée positive est une attitude mentale qui permet de voir le bon côté des choses. Cette perspective positive aidera les femmes à faire face à des situations oppressantes et par conséquent à changer leur vie dans une meilleure optique »

 

Qui relève que la pensée positive est un outil extraordinaire dans l’accomplissement des objectifs de vie. Ainsi, elle est soutenue qu’en ayant recours à cette technique, les femmes africaines pourront cicatriser leurs douleurs et libérer leurs émotions. Comme pour dire que le secret de tout pouvoir, de tout accomplissement et de toute possession dépend de notre mode de pensée. « J’ai constaté lors de mes enquêtes de terrain en Afrique que les femmes africaines ont besoin de se réapproprier leur corps, leur image, leur identité pour apprendre ou réapprendre à prendre conscience de leur corps, à le respecter et par conséquent à le faire respecter.

 

Enfin, grâce à cette mise en pratique de la naturopathie, les femmes pourront jouer un rôle important dans leur quotidien notamment pour leur émancipation dans toutes les dimensions ». Pour atteindre ces objectifs de guérison, Dr Melliti utilise plusieurs techniques. De l’alimentation en passant par les exercices physiques et respiratoires, la relaxation, techniques de visualisation, l’hydrologie, l’iridologie, la morphopsychologie, l’aromatologie, la phytologie (phythotérapie), les cures thermales, les soins énergétiques et des rituels ancestraux.

 

De ce fait, elle est d’avis que cette perspective positive aidera les femmes à faire face à des situations oppressantes et par conséquent à changer leur vie dans une meilleure optique. « Rechercher les causes est plus important que de faire taire les clignotants du corps. Hippocrate disait, "recherchez la cause et traitez-la," La Naturopathie Africaine, cette science a plusieurs objectifs dont la santé, l’éducation et la responsabilité.

 

Il s’agit de garder les personnes en bonne santé par des moyens naturels, c’est à dire qu’elle joue un rôle de prévention. De jouer un rôle d’éducateur car elle apprend à chaque personne à devenir autonome et à s’auto guérir. De responsabiliser chaque personne, c’est à dire de faire prendre conscience des lois de causes à effets adaptées à chacun.

 

Mme Rosa Melliti e a pris conscience de la nécessité de venir en aide aux femmes africaines afin qu’elles puissent accéder comme toutes les autres femmes du monde, au bien-être. Cela, à travers l’ouverture de centres dans leurs villages respectifs sur le continent. L'idée est de créer un concept unique pour que chaque femme, même la plus démunie, puisse accéder au bien-être car j’estime que chacune a droit à sa part de bonheur. Mon but est de leur procurer du bonheur de manière à éradiquer le germe responsable des troubles et des déséquilibres physiques et psychologiques. J’ai envie de pérenniser mon engagement dans le combat que toutes nous menons pour conquérir notre liberté.

 

 

Nous programmons des actions simples, cohérentes et concertées, pour continuer à embellir le cadre de vie des femmes africaines en Suisse et en Europe.

 

Depuis quelques décennies, les questions relatives aux femmes font l’actualité à travers le monde, redéfinissant sans cesse leur quête pour la paix, l’égalité et le développement. Les femmes, en migrant, sont porteuses de cette aspiration universelle tout en œuvrant, avec leur spécificité, pour un monde meilleur.

 

En Suisse, comme ailleurs et d’où qu’elles viennent, les femmes migrantes contribuent activement à la vie socioculturelle et économique du pays d’accueil, en dépit du phénomène de double discrimination liée à leur condition de femme et de migrante. Leur implication dans la vie associative est désormais une dimension incontournable du mouvement associatif immigré, tant dans le domaine des projets d’insertion, que dans celui des projets de solidarité nationale et de développement du tissu socioéconomique local.

 

EN QUOI CE FESTIVAL EST-IL DIFFÉRENT ?

Le Festival des Ancêtres, un évènement convivial et créatif, hors du stress ambiant et protocoles, propose des conférences, ateliers, débats, exposition, projection de films, stands artisanaux et des rencontres inédites pour:

Répondre aux besoins d'expression de soi de la femme africaine en Suisse dans son originalité.

Rechercher, développer et promouvoir des compétences en communication orale et des expressions artistiques, littéraires et musicales grâce aux outils de théâtre et d'art oratoire.

 

L’OFFRE DU FESTIVAL DES ANCÊTRES

Dans tous les domaines de l'activité humaine, la communication positive est l'enjeu fondamental d'une interrelation constructive et efficace. Pour mener à bien un projet de cohésion sociale et des dialogues culturels favorables au vivre ensemble, le retour aux sources est parfois nécessaire ; ainsi que la prise de parole et l’engagement à travers des arts et matières répondant aux enjeux d'un environnement ou d’une société en transformation et évolutive, soit professionnel soit privé.

 

Pour cela, il va falloir acquérir de nouvelles compétences en communication traditionnelle orale et pouvoir les intégrer dans son quotidien.

Il est important d'oser exprimer ses points de vue sans culpabilité et sans peur, d’oser dire non, d'oser prendre des décisions, pour ainsi déjouer les inhibitions verbales qui sont par ailleurs l'une des causes du burnout et des violences.

 

Le but de ces évènements est, de retravailler les enjeux identitaires, renforcer le savoir-être, le savoir-faire, le savoir-vivre et de devenir acteur/trice de sa parole, de ses engagements et actions dans la société helvétique en tant que femmes et hommes d’ailleurs. Pour résoudre les problématiques relationnelles et communicationnelles, en développant et en apprenant à se servir de ses potentielles naturelles et de ses acquis de communication, au moyen de techniques nouvelles.

 

OBJECTIFS

Les participant/es acquièrent des connaissances de l’art de la communication traditionnelle orale Africaine et les défis de la compréhension et l'appréciation des peuples suisses, sur la base des théories et pratiques, à travers de chaque évènement programmé, qu'il/elle pourra appliquer dans son contexte professionnel et privé.

II/Elle sera capable de prendre la parole face à l'autre (africaine – Suisse, Europe) avec aisance et persuasion, afin d'instaurer ou de réinstaurer une relation de communication positive qui aura pour conséquence de:

  • Stimuler la dynamisation de la cohésion sociale et du vivre ensemble.
  • Regagner la confiance en soi et de faire confiance à l’autre.
  • Réaffirmer ses potentialités, compétences, voire les faire évoluer et en acquérir de nouvelles.
  • Regagner en autorité naturelle, pour briser les stéréotypes
  • Renforcer sa présence dans les quartiers, communes et cantons, pour la promotion de l'intégration socioprofessionnelle.
  • Augmenter les capacités d'écoute et de réception dans une posture de présence à soi et à l'autre dans des domaines comme la santé, la migration, la justice, l’administration, l’emploi, les relations familiales et dans le quotidien.

 

PUBLICS

Toute personne, dès l'âge de 12 ans, de tout milieu social, confessionnel, professionnel et économique, souhaitant contribuer à promouvoir la cohésion sociale, le dialogue culturel, lutter contre les stéréotypes, le racisme et la xénophobie, les violences et pour favoriser le respect et le vivre ensemble, explorer et partager la richesse qui se cache dans les différences.

A PROPOS DE COFAS

 

La COFAS, novatrice et pionnière, affirme l'éducation, la santé et la culture comme fondement même d’un développement humain durable.

 

Inspirées par le défi de la promotion d’un monde multiculturel, qui appelle au dialogue des cultures, les fondatrices de la COFAS soulignent l’importance de la diversité culturelle comme source de tolérance et de rapprochement entre les peuples.

CONTACTEZ LE SECRÉTARIAT

 

COFAS

Case Postale 69

2002 Neuchâtel 2

Switzerland

www.cofas.ch

info@cofas.ch

 

COFAS © Tous droits réservés 2005-2018